Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 16:41

Sans-titre-1-copie-3.jpg

 

mardi 14 mai, «19h19 » de l’APRES

au   RECANTOU 

42 rue des 7 troubadours (métro Jean Jaurès ou Marengo SNCF)


« CURIEUSES CHAUVES-SOURIS »

  

images.jpg

Elles sortent la nuit et se cachent le jour, les chauves-souris sont discrètes et méconnues. Leurs particularités, aussi étonnantes que passionnantes, méritent pourtant d’être mises à jour.


 Découverte et projection d’un film (30’) : « Au rythme des chauves-souris » de Tanguy Stoecklé.

Présentation de Cathie Boleat  du Conservatoire d’espaces naturels Midi-Pyrénées

 

 

Et comme toujours aux 19h19 de l’APRES… assiettes et vin bio

 

 

http://l.apres.over-blog.com/    fourchette220px-Red Wine Glas                       apres.asso@yahoo.fr  

 

Quelques généralités sur les chauves-souris

 

Sur les 34 espèces de chauves-souris identifiées à ce jour en France, la région Midi-Pyrénées en compte 28. Toutes les espèces sont protégées par la loi.

 

Nombreux sont les mythes et les croyances autour des chauves-souris du fait de leur discrétion et de leur méconnaissance. Non, elles ne s’accrochent pas dans les longs cheveux des dames ! Les espèces se nourrissant de sang, elles vivent uniquement en Amérique Centrale. Enfin, ses mœurs nocturnes ont longtemps laissé penser que ces espèces ne voyaient pas, alors qu’elles y voient parfaitement de jour mais leur mode de vie nocturne les a contraintes à développer un autre sens pour y « voir » dans le noir.

 

Les chauves-souris utilisent un sonar pour percevoir leur environnement par écholocation. Elles émettent des ultrasons (fréquence entre 10 et 110 kHz) dont l’écho leur permet de se représenter finement leur environnement physique. Elles utilisent donc ce système pour se déplacer et chasser. Comme toutes les espèces européennes, nos chauves-souris se nourrissent exclusivement d’insectes. Elles jouent d’ailleurs un rôle essentiel dans la régulation des populations d’insectes. Chaque espèce a néanmoins des préférences.

 

De retour de leurs chasses nocturnes, les chauves-souris se rapatrient dans des « gîtes » où elles passent tout aussi inaperçues que la nuit. Elles se rassemblent en effet dans des lieux abrités, sombres et non dérangés. Certaines espèces s’installent dans des gîtes spacieux cavernicoles (grotte, mines,…) ou anthropiques (comble, cave,…), alors que d’autres recherchent des fissures (falaise, pont, cavité d’arbre,…). Si elles changent de gîtes selon la saison, elles en sont néanmoins fidèles et regagnent habituellement chaque année leur même gîte à chaque saison.

 

Le cycle biologique annuel des chauves-souris est rythmé au gré des saisons. L’automne, mâles et femelles se réunissent souvent à l’entrée des grottes, pour l’accouplement. Au cœur de l’hiver, lorsque les insectes se font rares, les chauves-souris rentrent en hibernation, une adaptation liée à leur régime insectivore. L’arrivée du printemps signe le retour des insectes et déclenche la gestation des femelles. En été, les femelles se rassemblent dans des gîtes pour mettre baset élever leurs jeunes jusqu’à leur envol fin août. Chaque femelle donne un seul jeune par an, sachant que le taux de mortalité juvénile est très élevé. En revanche, les groupes de femelles peuvent réunir quelques dizaines, plusieurs centaines voire parfois plusieurs milliers d’individus selon les espèces. Les chauves-souris sont des espèces grégaires qui peuvent se rassembler entre espèces différentes. Certaines espèces effectuent de véritables migrations.

 

Cathie Boléat

    

 

IMG.jpg                 

Sans-titre-1-copie-2.jpgSans-titre-2.jpg

 

trimestre-2-0002.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by l'apres - dans Programme
commenter cet article

commentaires