Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 07:00

 

lundi 10 septembre, dès 19h19, lAPRES vous invite 

au  RECANTOU    

42 rue des 7 troubadours  (métro Jean Jaurès ou Marengo SNCF)

 

au Vernissage de l’exposition de Valérie Eguchi

sakura4.jpg

« nihonga », peinture japonaise 


Littéralement « peinture japonaise » le nihonga est réalisée à base de couleurs issues de pigments minéraux naturels ou artificiels, de terres ou de coquillages, réduits en poudres. Ces pigments sont mélangés avec un gel organique (nikawa) et dilués avec de l'eau. La peinture ainsi obtenue est appliquée sur soie ou sur un papier marouflé sur panneau bois.  Le terme « nihonga » a été inventé au 19ème siècle, pendant l'ère Meiji en opposition au style artistique « yōga » venu d'Occident.

"Le nihonga appelle des motifs  liés à la nature.

Il est pour moi l’occasion d’un retour aux sources, voir de l’exploration de mes racines, choisissant le détour par l' Autre pour arriver à Soi.

Le temps que nécessite la  préparation des matériaux est un temps d’inspiration  nécessaire à l’élaboration de l’œuvre.

Aujourd’hui, passionnée par ce mode d’expression je transmets mes découvertes par le biais d’initiations et de démonstrations."

Valérie Eguchi

 

Valérie Eguchi est française, et mariée avec un Japonais depuis 21 ans.  Peintre décoratrice pendant 18 années, elle a voyagé au Japon plusieurs fois et a découvert la pratique de la peinture japonaise Nihonga en 2007. Elle a par la suite ouvert son propre atelier, où elle donne propose des initiations.

 

Pour en savoir plus :

http://eguchi.over-blog.com/

http://www.facebook.com/valerie.eguchi

 

 

  • Le 11 septembre, l'artiste organise un atelier d'1h30 environ pour découvrir la peinture japonaise à travers une "pluie de pétales" sur le thème des sakuras et la réalisation d'un petit tableau. Dans le Nihonga, on utilise du papier japonais aux fibres longues, de la colle animale (nikawa) et des pigments à base de terres , de végétaux, de minéraux, ou de coquillages, des poudres de mica ou de cristal, des feuilles métalliques... La technique "Tarashikomi", l'utilisation du  gofun (pigment à base de coquille d’huitre), et des pigments. Pour participer à la démonstration il est impératif de réserver en écrivant à apres.asso@yahoo.fr.

Partager cet article

Repost 0
Published by l'apres - dans Programme
commenter cet article

commentaires