Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 07:49

 

 

IMG_0888.JPG

 

Pour un début, on ne peut pas dire qu’il se fit dans l’anonymat… ! Le Recantou n’avait jamais connu ça. Les portes furent ouvertes sur le trottoir pour permettre au maximum d’assister au concert. Qui sur le trottoir, qui sur un bout de chaise, par terre ou debout dans un angle…

 



Oui, c’était bien la première apparition du trio « Leylek ». De l’avis général, le travail est déjà plus qu’abouti. Yan Thiaudière marquant les rythmes à la derbouka ou à l’udu, Lucie Gibaux, virtuose à la clarinette et Agnese Migliore à l’accordéon vibrant d’émotion. Que dire des deux voix féminines se mêlant, complémentaires, jouant de la voix clamée au murmure jusqu’au fil de voix. Une belle complicité entre les trois compères… Beaucoup d’écoute, d’attention à l’autre… La complémentarité des artistes est un vrai bonheur.

 

trimestre-1-0929.JPG   trimestre-1-0928.JPG   Sans-titre-1-copie-7.jpg

      Agnese à l'accordéon                      Yan au udu                              Lucie à la clarinette

 

Et le public leur fit un juste triomphe après ce voyage des confins de la Grèce aux rives turques ou campagne albanaise. Habitués du Recantou, des « 19h19 », beaucoup qui découvraient le lieu, certains qui étaient là, originaires d’autres régions de France et rêvant d’un coin semblable près de chez eux ! Le trio finit  par un bis non dénué de sens pour le lieu où étaient présents il y a juste deux semaines nos amis militants grecs ; ce fut un beau chant d’amour grec.

 

Sans-titre-10.jpg


Cette soirée avait de plus un sens particulier pour l’APRES, comme symbole de la fidélité, des liens qui se créent et du sens de la démarche.

 

trimestre-1-0905.JPG

En effet, il y a trois ans quasiment jour pour jour, Agnese était invitée pour une conférence dont certains parlent encore, tant elle fut convaincante : « l’alimentation durable ».  C’est avec deux compères musiciens qu’elle a su nous convaincre trois années plus tard, quelques saisons et quelques cigognes passées (1)… Jamais l’APRES n’a senti marcher aussi bien sur ses deux pieds : Culture et cultures.

 

Sans-titre-31.jpg

(1)    « leylek », cigogne en turc

 

 

* Les élèves en B.T.S A.V du  Lycée des Arènes, à Toulouse, étaient là pour continuer, dans le cadre de leur formation un film sur l'APRES. Ceci rendait encore plus évenementielle la première prestation de "Leylek".

 

trimestre-1-0870.JPG

 

**********************************************************************************************

 

Ci-dessous quelques photos transmises par un spectateur...

Lucien Soyere

 

trimestre-1-2075.jpg

 

 

 

trimestre-1-2076b.jpg

 

 

trimestre-1-2079.jpg

 

 

trimestre-1-2087.jpg

 

 

trimestre-1-2081.jpg


Partager cet article

Repost 0

commentaires